Cosmétique conventionnelle vs naturelle : repérer les mauvaises compositions

Posté dans : Beauté, Santé 7

Décryptage des produits de ma salle de bain : c’est « cracra » ou pas ?

On se lave sous la douche avec du savon et du shampoing, on se brosse les dents avec du dentifrice, on hydrate son visage et son corps avec des crèmes et sérum en tout genre, on nettoie son linge avec de la lessive (au savon de Marseille s’il vous plait !)… Quoi de plus normal et banal me diriez-vous ? Je ne vous apprend rien !

Mais tous les jours on utilise des produits de beauté et soin sans se méfier… On croit en la belle parole des marques et marketeurs sans remettre une seule seconde en question la dangerosité de ces actes soit disant anodins. Cette hygiène quotidienne peut vous coûter beaucoup !

Peau plus fragile, vieillissement prématuré, problèmes de peau (eczéma, psoriasis, acné, sécheresse…), allant jusqu’à des intoxications aux produits toxiques et aux fameux perturbateurs endocriniens entraînant cancers et autres maladies. Pour en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens : où sont-ils ? Comment les éviter ?

Donc oui, vos cosmétiques fétiches qui coûtent souvent une blinde sont bel et bien toxiques pour votre peau ! Attention au discours des grandes marques de luxe et des marques vendues en parapharmacie, ces produits sont tous dans le même panier à la poubelle. Je reviendrai sur ce point un peu plus bas dans la lecture.

Pas de panique, avant de vous précipiter dans votre salle de bain et jeter tous vos produits, je vous explique comment décrypter la composition et la fameuse liste d’ingrédients INCI pour ne plus vous faire avoir ! #OnEstPasDesPigeons ou #OnEstPasDesMoutons, ça marche aussi

Comprendre la composition des cosmétiques : les ingrédients stars

Vous avez acheté la dernière crème aux cinq huiles précieuses d’Amazonie, enrichie en beurre de karité du Kenya, dit comme çà, ça fait rêver ! Mais la réalité de la composition de cette crème est toute autre… Si je vous disais plutôt « crème aux actifs issus des profondeurs de la marée noire où la chimie et la pétrochimie sont en symbiose pour vous offrir le meilleure de la technologie brevetée », vous l’achèteriez cette crème ? qui à envie de se tartiner la tronche avec du pétrole

Produit conventionnel vs produit naturel et bio

http://kickmymind.com/wp-content/uploads/2018/03/composition-ingredient-cosmetique-naturel-bio-inci-vs-convetionnel

La plupart des produits cosmétiques sont des émulsions composés d’un mélange d’eau et d’huile, grâce à la présence de tensioactifs. Ils se composent de :

  • Phase aqueuse : essentiellement de l’eau, de la glycérine, etc. ;
  • Phase grasse : une huile végétale ou minérale issue de l’industrie pétrochimique (vaseline, paraffine, silicones…) ;
  • Tensioactifs : sont des composants moussants et qui servent de lien entre la partie grasse et la partie aqueuse ;
  • Ingrédients actifs : des substances d’origine naturelle ou synthétique choisies pour leur action sur les différents types de peau et les problèmes cutanés ;
  • Additifs qui se regroupent en plusieurs familles :
    • conservateurs : parabens, éthanol, acide sorbique ;
    • antioxydants qui empêchent le rancissement des produits : Vitamines E et C (d’origine naturelle), BHT et BHA (d’origine synthétique) ;
    • colorants naturels ou synthétiques qui sont les Color Index (CI + 5 chiffres).

Décrypter la liste d’ingrédients : je sais parler INCI !

Les fabricants de produits cosmétiques ont l’obligation d’étiqueter la liste complète des ingrédients par ordre décroissant de concentration sur leurs emballages, c’est la liste INCI.

INCI, késako ?

Ça veut dire International Nomenclature Cosmetics Ingredients pour les bilingues ou nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques.

La liste des ingrédients est présentée par ordre d’importance : le premier ingrédient est le plus présent dans le produit et le dernier en quantité infime. Les 5-6 premiers composants représentent environ 70 % du produit.

Pour faire court, si il y a un ingrédient que vous ne comprenez pas et qui est surtout IMPRONONCABLE, genre « Methylisothiazolinone » methyl…whaaaat ?!, il y a de forte chance pour que cet ingrédient ne soit pas naturel et issue de la pétrochimie, donc à éviter cracra pas bon !

Pour vous aider à y voir plus clair dans la composition de vos produits de la salle de bain, voici un lien où vous entrez chaque ingrédient et en un clic, vous savez si la substance est chimique ou naturelle et le degré de toxicité.

La vérité sur mes cosmétiques : https://laveritesurlescosmetiques.com/recherche-inci.php

Liste des ingrédients à éviter dans les cosmétiques

Pour vous aider d’un seul coup d’oeil à s’y retrouver dans la liste des composants, voici une liste non exhaustive des substances les plus courantes à éviter :

  • « Sodium palmate » : il s’agit de l’huile de palme, à éviter en raison de son impact désastreux sur l’environnement.
  • « Paraffin » et « Petrolatum » : la paraffine et la vaseline sont des hydrocarbures minéraux issus de la distillation du pétrole.
  • « Dimethicone » ou « Methicone » : des silicones entièrement synthétiques, produits à partir de silicium.
  • « Paraben » : ce conservateur a été reconnu perturbateur endocrinien et allergisant, mais attention, il est souvent remplacé par le « Methylisothiazolinone » (MIT), encore plus néfaste pour la santé. ils sont malins ces industriels… Ils marquent sur leur packaging « sans parabens » c’est vendeur, mais il faut bien lui trouver un petit remplaçant, encore plus toxique c’est mieux !
  • « PolyEthylene Glycol » : ce sont tous les PEG, très polluants à la production et potentiellement cancérigènes.
  • « Sodium Laureth Sulfate » et « Sodium Lauryl Sulfate » : tensioactifs moussants très utilisés dans les shampoings et gels douches, qui provoquent des démangeaisons, irritations, et sont très allergènes. Normal ces composants sont à la base utilisés pour nettoyer les moteurs des véhicules… notre peau c’est pas de la carrosserie !

cosmetique-conventionnelle-contre-naturelle-beaute-produit-kick-my-mind

Attention au greenwashing !

Le greenwashing, qu’est ce que c’est ?

C’est la contraction entre “green” (vert) et “brainwashing” (lavage de cerveau). Le greenwashing, ou en français l’éco-blanchiment, consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique. C’est le fait souvent, de grandes multinationales qui de par leurs activités polluent excessivement la nature et l’environnement. Alors pour redorer leur image de marque, ces entreprises dépensent dans la communication pour « blanchir » leur image.

Ces marques qui choisissent donc de communiquer sur le naturel, la protection de l’environnement, des compositions clean etc, trompent bien souvent le consommateur car leur produit n’a rien de naturel et de respectueux…

Le premier réflexe que vous devez avoir avant d’acheter un produit : c’est de le retourner !

Lisez le verso et la liste des ingrédients, ne vous faites pas influencer par les beaux slogans marketing sur le recto et par la couleur verte du packaging bien répandue.

Exemple de marques qui font du greenwashing

Les marques suivantes se vantent d’être naturelles et respectueuses pour votre peau et l’environnement. Elles ont pour la plupart des noms de marque qui inspirent le naturel, mais sont en réalité bien conventionnelles :

  • Lush (sauf certains rares produits),
  • Garnier,
  • Sanex,
  • Yves rocher (sauf certains rares produits),
  • Nuxe (sauf la gamme Nuxe bio),
  • Le petit marseillais,
  • Le petit olivier,
  • Le chat,
  • Klorane,
  • Timotei,
  • Nectar of nature chez Carrefour,
  • Fructis,
  • Ultra doux,
  • Palmolive,
  • Ushuaia,
  • Lovea,
  • Body nature,
  • Body shop (sauf quelques produits),
  • Caudalie,
  • Sisley,
  • et bien d’autres encore…

Les labels naturels de qualité

De nombreux labels bio existent et ont une charte de qualité stricte : Ecocert, Qualité France, Cosmébio, Nature & progrès, Natrue, Certisys-ecogarantie et Bdih.

Le mieux est également d’utiliser des produits bruts naturels comme les huiles et beurres végétaux.

Voici un tableau pour choisir ses huiles végétales et hydrolats en fonction de son type de peau.

À vous de jouer !

Ne vous faites plus avoir

PS : je marque dans l’article de jeter vos cosmétiques conventionnels, mais je rigole hein ! Pas de gâchis ! Vous les finissez, poubelle et vous achetez ensuite des bons produits sains 😉

Affectueusement,

Kick My Mind

7 Responses

  1. […] Vous pensiez que votre crème aux huiles précieuses et enrichie en beurre de karité allait vous faire paraître 5 ans de moins ?! Attention au greenwashing, apprenez à décrypter la liste des ingrédients et la composition INCI. […]

  2. […] en est de même pour la composition des cosmétiques décryptée dans un de mes articles précédent : les ingrédients un à un sont des perturbateurs endocriniens, donc l’ensemble du produit […]

  3. […] fait un article sur la différence entre la cosmétique conventionnelle et la cosmétique naturelle et bio afin d&rsquo…. Plus que nécessaire avec cette norme ISO 16 128 car on ne pourra se fier qu’à la liste […]

  4. […] fait un article pour vous expliquer les différences entre les cosmétiques « conventionnels » et ceux naturels. Utiliser des substances irritantes, chimiques, issues du pétrole et comédogènes (qui bouchent […]

  5. […] fait un article pour vous expliquer les différences entre les cosmétiques « conventionnels » et ceux naturels. Utiliser des substances irritantes, chimiques, issues du pétrole et comédogènes (qui bouchent […]

  6. […] les différences entre les cosmétiques naturels et conventionnels, je vous conseille fortement de lire l’article sur la composition des cosmétiques conventionnels, et c’est pas jolie […]

  7. […] écrit de nombreux articles sur le blog – c’est mon domaine de prédilection – comme la différence entre les cosmétiques naturels et conventionnels,Un exemple de routine bio et naturelle que l’on peut peut mettre en place pour commencer la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.