Déménagement, tri et minimalisme

Posté dans : Humeurs 2

Je déménage, c’est décidé ! Début mai je pars découvrir une nouvelle région.
Et qui dit déménagement dit tri. Comme on doit emballer toute ses affaires c’est le meilleur moment pour les trier.
En 5 ans, j’ai déménagé 4 fois et même si c’est une étape stressante où il faut penser à 10000 choses en même temps, j’adore ça !

demenagement-carton-tri

Je suis partie de Dijon dont je suis originaire pour aller quelques temps à Lyon, puis au Lot-et-Garonne ou j’ai posé mes valises pendant 4 ans à Agen et dans la campagnes alentours. Et là je déménage à Rouen. J’ai traversé la France à chaque fois pour des raisons personnelles par le biais de nouvelles rencontres et de nouveaux projets.

Un nouveau départ

«  J’adore déménager car pour moi c’est synonyme de changements positifs : changement de vie, changement de paysage, changement de décor, changement d’habitudes avec
nouvelle maison, nouvelle déco à faire, nouvelle vision, nouvelle aventure…

Je suis à chaque fois plus enrichie, plus « pleine ».

Je ne vous cache pas que c’est une période stressante -où je peux être super chiante, en même temps qui n’est pas stressé face au changement ??- et ma façon de gérer ce stress est l’organisation. Je suis une personne très organisée et j’ai besoin que tout soit bien carré et prévu, éventualisé pour me sentir en confiance. Surtout que ce n’est pas que des petits déménagements, traverser la France ce n’est pas mainte affaire…

Partir veut aussi dire quitter et laisser le positif

On quitte également de belles choses, des personnes, des rencontres qui sont entrées dans nos vies… C’est la partie la plus difficile, annoncer son départ, savoir que l’on se verra moins mais autrement.
Je pars du principe que quand on veut vraiment rester en contact avec une personne c’est possible, il suffit d’en avoir réellement envie et de s’en donner les moyens. Prendre des nouvelles tout simplement, s’organiser pour se voir même si c’est moins souvent et rester en contact malgré la distance. Les retrouvailles en sont d’autant plus fortes !

Se charger émotionnellement et se décharger du superflu

Grand tri pour déménager léger

Quand je déménageais au sein de ma ville de Dijon je ne faisais pas beaucoup de tri, je me contentais de tout emballer, faire plusieurs aller et retour dans la ville pour aménager les affaires. Mais quand j’ai déménagé à Lyon avec le projet d’aller ensuite sur Agen, la distance et l’aspect financier on fait que je n’ai pu déménager qu’avec un petit camion où il fallait que toute mes affaires tiennent dans ce petit espace ! Aïe…

Moi qui est un passé d’acheteuse compulsive avec beaucoup trop de vêtements, de chaussures, de déco dans tous les recoins du logement et d’accessoires inutiles, la tâche s’avérait compliquée…
Mais j’ai bien été obligée de faire un tri drastique, de vendre mes affaires, les donner à des associations et laisser mes meubles.
Avec du recul, même si je n’étais pas dans un mouvement « minimaliste » et que je n’avais pas fait ce choix en « pleine conscience », me délaisser de ces affaires qui étaient de trop m’a fait un bien fou. J’ai pu repartir sur de nouvelles bases, dans un nouvel environnement où au final je n’avais pas besoin de toutes ces choses.

À présent, je pars de la campagne Agenaise pour la campagne Rouennaise et nous parcourons ces 800km avec deux voitures et un camion. Tout doit tenir, en sachant que cette fois j’emmène la majorité de mes meubles.
Stressée par le déménagement, j’ai voulu m’y prendre à l’avance pour faire les cartons. J’ai donc trié pièce par pièce en ne gardant que l’essentiel, mon essentiel. J’ai vendu quelques meubles dont je ne suis pas entièrement satisfaite pour en trouver des nouveaux.

Se séparer des objets vendre et donner

vetements-affaires-tri

Le gros du travail a été les vêtements. J’avais déjà fait du tri lors des précédents déménagements mais des fois on hésite et on garde alors que quelques temps plus tard on se rend compte qu’on n’utilise pas cet objet. Et entre temps j’ai racheté des vêtements dont j’avais réellement besoin et qui me correspondent mieux : en matières naturelles et des marques plus responsables.

Je me suis donc retrouvée avec d’énormes piles de vêtements, chaussures, sacs, bijoux, décoration et vaisselle dont je ne veux plus. Quand j’ai vu tout ce tas à me séparer, je me suis sentie mal à l’aise je me suis dit « Mais comment tu peux avoir autant d’affaires ? C’est l’équivalent pour deux personnes ! Tu n’as pas besoin de tout ça » … En rappelant que j’avais déjà trié lors des autres déménagements alors je n’imagine même pas ce que ça aurait été si j’avais dû tout faire en une seule fois !

Je les ai mis en vente sur des plateformes comme Vinted, Marketplace ou Le Bon Coin. J’ai réussi à vendre quelques affaires mais ça a été plus long de faire les annonces et les mettre en ligne que la rentabilité des ventes. Pour le reste au moment de partir, je vais tout donner à une association locale.
Ce sera ma BA et quelle satisfaction de se délaisser du superflu, de choses en trop qui prennent de la place pour les donner à d’autres personnes à qui ça peut servir !

Je vais donc déménager plus légère avec moins d’affaires pour ne garder que l’essentiel et des affaires qui me tiennent vraiment à cœur.

La boîte aux Trésors

Petite astuce qu’une amie m’a fait part et que je trouves top : avoir une boîte aux trésors !
En quoi ça consiste ?
Se procurer une belle boite assez grande pour y mettre tous nos souvenirs et les belles choses dont on ne veut pas se séparer et qui nos mettent du baume au cœur -photos, cahier de dessin (de notre enfance ou pas), journal intime, lettres d’amour, carte postale…-
Au lieu d’avoir des souvenirs un peu partout dans la maison on range tout au même endroit dans une belle boîte. Je me suis toujours dit comme ça, s’il y a un problème dans la maison et que je dois vite m’enfuir, je pars avec mes chats sous un bras et ma boîte aux trésors dans l’autre et j’aurais réussi à sauver l’essentiel.

Des déménagements toujours plus chargés

Chaque déménagement a son lot de nouvelles aventures et chaque déménagement a lieu pour de nouveaux projets -envie de changer de région, on suit son compagnon de vie, pour un nouveau travail, un logement plus grand ou différent…-

Je suis partie de Dijon avec un chat et je repars la famille agrandie avec deux chats et un cheval. Alors oui, la logistique pour déménager un cheval n’est pas la même mais rien n’est impossible, on ne sépare pas la famille !

Je déménage donc plus léger au niveau des affaires mais plus chargée car je pars avec toute ma tribu =)

Pour aller plus loin : je vous conseille de regarder l’émission ou lire le livre de Marie Kondo et qui donne une méthode de tri. Personnellement je n’ai pas utilisé de méthodes spécifiques, juste me demander si j’aime cet objet et si j’en ai besoin.
Le reportage « Minimalism » sur Netflix que j’ai beaucoup aimé et qui m’a ouvert les yeux sur les effets positifs du tri.


Et vous, comment gérez-vous un déménagement ? Est-ce une aventure que vous aimez ?

Affectueusement,
Kick My Mind

2 Responses

  1. […] mon article précédent « Déménagement, tri et minimalisme » je vous ai informé que je déménageais – non ah bon, avec un titre pareil, tu penses ? >_< […]

  2. […] J’ai fait de nombreux tri lors de mes déménagements. J’ai fait un article pour expliquer comment je procède au tri et me sépare de mes affaires. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.