Livres Prise de Conscience : initiation au développement personnel

Je vous présente dans cet article les lectures avec lesquelles j’ai commencé mon initiation au développement personnel. J’ai eu la prise de conscience que tout est en nous, toutes les solutions à nos « problèmes » sont en nous. Nous avons les capacités et le « pouvoir » de changer notre positionnement, notre façon de voir, nos « lunettes » comme on dit, pour voir la vie sous un autre aspect, plus joyeux, plus en corrélation avec qui nous sommes réellement.

Sans plus m’attarder, je commence cette sélection de lecture par deux livres qui m’ont beaucoup marqués et qui ont enclenchés cette prise de conscience et ce vouloir de « bien-être ».

livre-lecture-developpement-personnel-spiritualite-bonheur-joie-vie-penser-cerveau-mind-emotion-gratitude-optimisme-pardon-generosite-plaisir-stress-objectif

Le livre essentiel sur la quête du bonheur et pour se rendre compte au final que le bonheur est en nous-même

Comment être heureux et le rester – Augmenter votre bonheur de 40 % de Sonja Lyubomirsky

livre-lecture-developpement-personnel-spiritualite-bonheur-joie-augmenter-bonheur-40

Il faut savoir que si je me suis tournée vers des lectures de développement personnel c’est qu’à ce moment-là j’étais très mal dans ma peau, j’étais dans une période de gros doutes, de remise en question et à la recherche de réponses, d’un « déclic » qui pourrait me faire me sentir mieux dans mon corps, dans ma vie, sur ma place sur cette planète.

Bien sûr le « mieux-être » ne s’est pas fait d’un coup, d’un claquement de doigt, mais avec ce premier livre que j’ai lu et j’ai compris que j’avais une part de responsabilité dans mon bonheur et que mon bonheur n’était pas totalement dépendant des événements extérieurs.

Le titre « Comment être heureux et le rester – Augmenter votre bonheur de 40 % » m’a tout de suite appelé et parlé.
Dans un premier temps, l’auteure remet à plat sur ce qui nous rend vraiment heureux, les petits plaisirs simples du quotidien et non les fausses croyances encrées « je serai enfin heureuse-heureux quand j’aurai un nouveau job, une plus grande maison, voyagé à l’autre bout du monde, trouvé un compagnon-compagne… ».

Puis elle nous explique la répartition du bonheur. Il dépend :
à 50 % de notre capital de départ : notre héritage émotionnel,
à 10 % des circonstances extérieures,
et à 40 % de notre investissement personnel.

Côté héritage on peut dire que je partais mal dans la vie, j’ai une histoire familiale passée compliquée niveau « bonheur » . Pour les circonstances extérieures à cette époque ça n’allait pas top : boulot difficile, j’étais souvent seule, rupture amoureuse, problème financier etc. Je sais que la vie c’est des hauts, des bas, que la roue finie par tourner mais à ce moment niveau total bonheur j’étais à 0.
Il me restait donc mon investissement personnel pour arriver à 40 % de bonheur… – Bonne Chance –

L’auteure nous propose plusieurs tests personnels pour évaluer notre niveau de bonheur. Même si ce ne sont que des tests à valeur subjective, le résultat était plutôt édifiant pour me mettre face à ma réalité : j’étais en profonde déprime voir même de la dépression. Quand je relis mes anciennes réponses aujourd’hui ça me fait froid dans le dos… Mais au moins je vois l’évolution positive et tout le monde peut le faire !

Suite à ces tests, l’écrivaine nous propose des solutions concrètes pour apprendre à penser « positivement » que l’on peut mettre en place car le bonheur est un investissement personnel ! Elle nous parle de gratitude, d’optimisme, de pardon, de générosité, de l’instant présent, des petits plaisirs de la vie, de contrôler les pensées, gérer le stress, avoir des objectifs, des buts, prendre soin de son corps…

Je trouve que c’est un très bon « basique ». Ce livre est très accessible, facile à lire, à comprendre les concepts et il reprend tout ce qui peut être abordé en développement personnel et que l’on retrouve dans d’autres lectures. Je vous le conseille fortement en première lecture ou pour remettre des bases et revenir à « l’essentiel dans la quête du bonheur ».


Quand le mental s’emballe et nous en fait voir de toutes les couleurs

Je pense trop – comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin

livre-lecture-developpement-personnel-spiritualite-bonheur-joie-je pense trop

C’est une amie très proche qui m’a conseillé ce livre. Il a été très troublant et je me suis retrouvée dans beaucoup de situations décrites. Je déteste écrire et mettre des annotations dans un livre et là je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre des rappels – c’est pour vous dire… –

L’auteur explique que certaines personnes fonctionnent plus avec leur cerveau droit qu’avec leur cerveau gauche, ont des sens plus aigus et une hyper empathie. Cette minorité est des « sur-efficients mentaux ». Personnellement je n’aime pas ce mot pour décrire ces personnes mais c’est ce que l’auteur utilise.

Il nous parle des expériences et des vécus des personnes qu’il reçoit en consultations. Vous vous reconnaîtrez sûrement dans certains témoignages.

Ce livre n’est pas pour tout le monde, mais si vous vous reconnaissez dans la description que vous avez du mal à comprendre et gérer votre mental, qu’il s’emballe dans des réflexions et analyses que vous-même vous avez du mal à suivre… 🙂
Vous vous posez trop de questions ? Vous vous laissez souvent submerger par vos émotions ? Alors je vous le recommande fortement. Je pense que ça vous aidera à mieux comprendre votre fonctionnement et à vous DÉCULPABILISER ! En tout cas c’est l’effet que ce livre à eux sur moi.

Bonne lecture 🙂

Et vous, quels sont vos livres préférés de développement personnel ?
Avec quelles lectures avez-vous commencé ?

Affectueusement,
Kick My Mind

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.