[Part2] Communiquer avec ses guides – les sens et l’aide

Posté dans : Lectures & Eveil, Lifestyle 0

Nous avons 5 sens, bien connus que nous utilisons instinctivement. Mais si je vous disais que nous avions ces 5 mêmes sens pour décrypter les autres fréquences, donc les messages de l’Univers ?

C’est article est la deuxième partie d’une trilogie. Lisez la première partie sur comment différencier les voix dans notre tête pour comprendre le contexte 🙂

Les 5 Sens

Nous avons 5 sens :

  • la Vision,
  • l’Audition,
  • l’Odorat,
  • le Goût,
  • le Toucher le kinesthésique

Ces sens évoluent avec les dimensions et nous pouvons les développer. Nous avons ainsi :

  • la Claire-Vision,
  • la Claire-Audience,
  • le Clair ressenti,
  • le clair odorat et goût, ceux-ci étant plus dur à développer

Nous les expérimentons dans notre quotidien sans même nous en rendre compte.

Voici un petit exercice : Fermez les yeux et imaginez-vous un lapin, visualisez-le dans votre tête. Puis écoutez ses bruits et les sons de son environnement, si vous le visualisez dans un jardin ou dans sa cage. Ressentez son pelage, sa douceur… Enfin, essayer de sentir les odeurs, son foin, l’herbe…
Bravo ! Vous avez appliquez vos clair sens ! C’est aussi simple que cela !

Ensuite pour les développer et les aiguiser, il faut pratiquer et s’entraîner. Nous n’avons pas appris à marcher en une fois ! Nous sommes tombés des centaines de fois avant que cela devienne un automatisme. Alors ne baissons pas les bras et pratiquons nos clair-sens.

Affûtez vos sens en vous focalisant sur les détails.

Quand vous regardez, observez tout, le moindre petit point que vos yeux peuvent percevoir.
Quand vous visualisez, allez dans les détails : de quelle couleur est le pelage du lapin ? Quelle texture ? Quel est son environnement ?
Quand vous écoutez, tendez l’oreille pour percevoir les sons les plus lointains. Portez votre attention également sur le silence, comme il peut être lourd et pesant… Le silence entre chaque bruit, entre chaque mot prononcé… Souvenez-vous que ce qu’on appelle le néant n’est en fait pas rien, il est tout. Dans le silence ce cache le tout que nous ne percevons pas (encore).
Ressentez sur vous les sensations. Quand on a froid on dit « le froid est dans la tête », on imagine que l’on est sur la plage, on ressens le soleil, la chaleur et là tout de suite on a moins froid !

recommencer-vie-ouvrir-yeux

Voir les signes

Dans nos sociétés nous n’apprenons malheureusement pas à développer les clair-sens, pourtant c’est le langage de l’Inconscient
Pour vous concentrer sur ces sens, vous avez besoin d’être dans le calme, faire le vide dans votre tête et vous concentrer.

Bye bye le bruit et l’agitation mentale : dans ces moments-là, le mental se tait et l’égo n’est plus là ! Normal il n’y a plus de place pour lui car toute notre concentration est sur nos ressentis, dans notre corps et non plus dans notre tête. D’où l’importance de sortir de notre tête, de notre mental, pour redescendre et redevenir maître de nos corps.

Endormi vs Conscient

Nous recevons les messages et voyons davantage les signes quand c’est le calme dans notre corps car nous sommes libres pour ressentir en nous les messages de l’âme et observer dans notre environnement les messages des guides.

On ne peut pas recevoir de messages et voir les signes, les synchronicités, quand on est dans le mental, quand notre tête fourmille de pensées, quand c’est le bruit car il n’y a tout simplement plus de place pour notre attention ! Cela arrive lorsque l’on est focalisé par de multiples informations devant la télévision, les jeux vidéos, les réseaux sociaux…

Endormi ou Conscient, choisissez votre camp !

Développement personnel : se défaire des couches

La plupart du temps c’est notre égo qui est aux commandes de notre vie. Nous avons tous des conditionnements, des croyances limitantes inculquées par la société, l’éducation, la famille…

Par exemples ces phrases que l’on peut dire « je ne peux pas faire ça parce que je ne suis pas assez comme ça », « je ne suis pas capable, on m’a toujours dit que je ne pourrais pas », « mes parents veulent que je deviennent », bla bla bla…
Tout ce qui nous limite, nos fausses croyances nous détournent de qui nous sommes vraiment, notre moi-profond. Tout ces conditionnements donnent du grain à moudre à notre mental, et donc à notre égo. Autant de sujets bloquant notre avancée !

Le développement personnel est un outil qui nous permet de nous défaire de toutes ces croyances, de nos peurs infondées, de tout ce qui nous limite et nous empêche d’être qui nous sommes.

attention comparaison exceptionnelle – L’humain est comme un oignon : on a pleins de couches que l’on doit enlever pour atteindre le cœur, l’être profond. Et quand on épluche un oignon, ça fait pleurer…

Donc oui, aller chercher au fond de nous son « moi-profond », enlever chaque couche qui fait la personne que nous croyons être, ce n’est pas un travail facile, voir même le contraire, ça demande beaucoup de courage !

Personnellement, j’ai commencé la « quête de mon être » par la lecture de livres de développement personnel et de spiritualité, je vous parle de mes lectures ici. J’ai regardé des vidéos, des documentaires, j’ai été accompagnée par une psychologue, j’ai fait de l’hypnose et de l’acupuncture pour débloquer les émotions…

« Je suis seul au monde »

Quand on a enlevé toutes nos couches, non sans difficultés, on se sent perdu, sans repères, tout ce qu’on croyait vrai s’est avéré n’être qu’illusions. Qui on croyait être n’est en fait pas qui on est réellement…
Nous sommes dans le brouillard, dans le flou, comme à côté de nous-même, nous avons l’impression que notre vie nous échappe. Et ce n’est pas faux car nous ne tenons plus les rênes, nous apprenons à lâcher-prise, à se laisser guider.

C’est quand on touche le fond, quand on perd nos repères, que les vrais informations de l’âme arrivent pour nous guider. L’âme prend les commandes et fait partie intégrante de notre corps, ce n’est plus une petite voix qui ne se faisait pas entendre.
C’est quand on ne fait plus qu’un avec son âme que la véritable vie commence, on reçoit des cadeaux de la vie, tout semble s’aligner, s’imbriquer, le puzzle se dessine sous nos yeux.
Tout effort est récompensé x1000. Travailler sur soi, aller creuser à l’intérieur de nous, changer nos vies n’est pas simple. Mais le résultat vaut bien tous les sacrifices faits.

véritable-transformation-moment-inconfort

Demander de l’aide, demander des signes

On a tous déjà demandé une place de parking quand on conduit et quand on arrive, une voiture part juste devant nous ou on a une seule place libre qui nous attend.

Quand je perds un objet je ne le cherche plus, je demande. Par exemple, je cherchais un objet chez moi, j’ai fouillé à plusieurs endroits où je pensais qu’il était (mental) mais impossible de le retrouver. Je demande donc de l’aide à l’Univers « vous pouvez me dire où est … ». Et j’arrête de chercher, j’attends (lâcher prise). Le soir avant de me coucher, je vois, je reçois l’image de l’endroit où est caché l’objet (message des guides). Le lendemain au réveil je vais voir et en effet il était bien là. Je remercie pour leur aide.

DEMANDER > LÂCHER PRISE > OBSERVER > GRATITUDE

J’ai souvent les informations qui me viennent le soir au coucher ou le matin. « La nuit porte conseil ». Pourquoi ? Parce que c’est un moment où je suis détendue, dans le calme, consciente. Comme expliqué plus tôt, les informations ne peuvent venir que si nous sommes en mode « réception » et non dans l’action dans le mental.

Si ça marche pour une place de parking ou un objet perdu, pourquoi ça ne marcherait pas pour les choses plus importantes de nos vies ? Et surtout quand on ne va pas bien c’est là où nous avons le plus besoin d’aide, d’être soutenu et accompagné ?

Alors demandez tout simplement, demandez dans votre tête ou à voix haute de l’aide à l’Univers. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de « prier », discutez comme si vous échangiez avec un ami. On l’a tous fait de se décrire la scène, se refaire le scénario. Et bien c’est la même chose, parlez à votre conseiller imaginaire, de ce qui ne va pas, de ce que vous ne voulez plus et ce que vous souhaitez, puis observez à l’intérieur et à l’extérieur de vous.

L’importance de l’ancrage

Quand on demande de l’aide, des signes, il est important d’être ancré. Beaucoup de personnes ont « la tête dans les nuages » la journée et « la tête dans les étoiles » la nuit. Il sont dans leurs rêves, dans leur imaginaire, comme déconnectés de la vie. Là mais pas là en même temps.
Mais t’es pas là, mais t’es où ? c’est bon vous l’avez ? 😉 –

Un manque d’ancrage peut être signifié par une perte d’équilibre, on se cogne beaucoup car on a une mauvaise perception de notre corps dans l’espace, on oublie beaucoup de choses (où son mes clés?)…

Nous sommes des enfants de la Terre et du Ciel. On peut être dans le ciel mais il faut être rattaché à la terre, ne pas perdre la connexion.

Après avoir vu l’importance des voix, nos sens et les outils à notre disposition, je vais vous expliquer ma méthode pour communiquer concrètement avec ses guides.

Affectueusement,
Kick My Mind

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.